Sylvain Duffard

Globes

Le mot du comité écothèque

Ce projet exploite une structure géodésique comme lieu d'exposition. Réunissant les propriétés de la sphère et du triangle, cette conception géométrique rentabilise la résistance mécanique des matériaux et diminue leur quantité, en comparaison avec une forme architecturale cubique. La structure est composée de triangles indéformables qui constituent une unité autoportante des plus rigides. Conçue pour être démontable, elle optimise également la quantité de matière en transport et en stockage.

Publié par Annabel Vergne le 13/03/2024, mis à jour le 27/03/2024


Type de projet

Domaine artistique

Arts visuels

Régions

Île-de-France

Description du projet

Ce projet répond à un appel d’offres conception-réalisation du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) pour une exposition patrimoniale intitulée : Globes. Le monde à portée de main (collections des XVIIe et XVIIIe siècles). Nous avons répondu en groupement à cette commande. Notre équipe étant déjà très concernée par l’écoconception, notre réponse propose une forme économe en matière dans une recherche de légèreté et d'économie de moyens. Le budget faible alloué à cette scénographie d’exposition nous a obligé·es à trouver une réponse formellement efficace.

ISOTOM PRODUCTIONS - Constructeur-agenceur, mandataire
MALIKA CHAUVEAU, ANNABEL VERGNE - Scénographes, co-traitantes
PATRICK LAFFONT-DELOJO - Graphiste, créateur multimedia, créateur lumière, co-traitant

Photos

  • CNAM Paris - Salle Me de Genlis - Vue de l'entrée

    CNAM Paris - Salle Me de Genlis - Vue de l'entrée

    © Sylvain Duffard

  • CNAM Paris - Salle Me de Genlis - Vue intérieure

    CNAM Paris - Salle Me de Genlis - Vue intérieure

    © Sylvain Duffard

  • CNAM Paris - Salle Me de Genlis - Vue extérieure

    CNAM Paris - Salle Me de Genlis - Vue extérieure

    © Sylvain Duffard

  • CNAM Paris - Salle Me de Genlis - Vue intérieure

    CNAM Paris - Salle Me de Genlis - Vue intérieure

    © Sylvain Duffard

Acteur·rice du projet

Sont mis en avant les membres du Lab qui ont participé à la rédaction de cette fiche, mais l’équipe projet est plus vaste.

Éco-responsabilité du projet

0 Concevoir ensemble
1 Sélection des matériaux ayant le moins d’impact
2 Réduction de la quantité de matière
3 Optimisation des techniques de production
4 Optimisation de la logistique
5 Réduction de l’impact environnemental de la phase d’utilisation
6 Optimisation de la durée de vie du projet
7 Optimisation de la fin de vie du projet

© studio dazd – Augures Lab Scénogrrrraphie, d'après la roue de Brezet

0

Concevoir ensemble

1

Sélection des matériaux ayant le moins d’impact

2

Réduction de la quantité de matière

3

Optimisation des techniques de production

4

Optimisation de la logistique

5

Réduction de l’impact environnemental de la phase d’utilisation

6

Optimisation de la durée de vie du projet

7

Optimisation de la fin de vie du projet

Qu’est-ce qu’une démarche d’écoconception ?

L’écoconception répond à un cadre strictement défini par une norme et dont l’objectif est “d’obtenir un produit ou un service qui répond à un besoin fonctionnel et dont l’impact environnemental a été réduit de façon significative” (Pôle Écoconception). S’inscrire dans une démarche d’écoconception est une manière de tendre vers cet objectif dans un cadre autonome, plus adaptable et accessible. Tous les projets référencés ne sont pas considérés comme “écoconçus” au sens de la norme, mais comme “inspirants” au sens de l’intérêt de la démarche pour réduire ses impacts à différentes étapes du cycle de vie.

Pourquoi la roue de l’écoconception ?

La roue de Brezet est un outil stratégique couramment utilisé pour construire et analyser une démarche d’écoconception : il s’agit de donner un cadre de pensée autour des impacts en amont, pendant l’usage et en aval d’un projet. Plus précisément : le cercle intérieur définit le cycle de vie du projet ; le cercle extérieur définit les stratégies d’écoconception à chacune de ces étapes du cycle de vie. Pour un axe stratégique, plusieurs actions peuvent être mises en place. Les projets référencés vous en présentent quelques-unes, pour inspiration et partage d’expérience.


Vous trouverez ci-dessous l’évaluation de ce projet selon l’approche Brezet, regroupant les différents critères pris en compte et leur explication pour chaque axe de l’approche.

0. Concevoir ensemble

Sensibilisation des équipes

L'équipe de construction, l'éclairagiste, le graphiste et la chargée d'exposition étaient sensibles à la démarche de durabilité, et nous avons pu travailler en concertation et en accord. Dès la réponse de l’appel d’offre, nous avons indiqué ce qui serait réemployé. À savoir, 6 vitrines identiques (60 x 60 x 36 cm) issues d’une exposition ayant précédemment eu lieu dans le musée.

Temps adapté à l'écoconception

Le temps de montage sur place au Musée a été allongé. Nous avons pu travailler au montage de la structure sur place alors que la mise en œuvre du textile était encore en recherche. Nous avons pu travailler en prototypage à l'échelle 1:1 dans l'espace, avec l'équipe de construction.

Conscience des impacts

1. Sélection des matériaux ayant le moins d’impact

Matériaux issus du réemploi ou de la réutilisation

Nous avons utilisé 6 capots de vitrine en verre, issus de l'exposition précédente et proposés en réemploi par le musée, en interne.

Matériaux recyclables

Le bois de la structure est resté brut sans traitement de surface. La structure en tasseaux de bois de section carrée 40 mm est considéré M3 par son épaisseur. Cela permet de ne pas ignifuger la matière et d'en favoriser le réemploi au-delà de l'exposition. En fin de vie, ce bois ne comporte donc pas de matière ajoutée nocive.

2. Réduction de la quantité de matière

Réduction du poids et/ou du volume de matière

Le dôme est autoportant et utilise un minimum de matière structurelle. Il permet d’éviter tout encombrement de pilier de soutien à l’intérieur de la structure. Le dôme géodésique V4 réunit les propriétés de la sphère et du triangle. Sa conception géométrique rentabilise la résistance mécanique des matériaux et diminue leur quantité, en comparaison avec une forme architecturale cubique. Dimensions une fois fini : 5,44m de haut x 8,50m diamètre. La couverture et les parois intérieures du dôme étaient en textile occultant M1 210g.

3. Optimisation des techniques de production

Démontable

Nous avons conçu une géode totalement démontable. La structure bois était assemblée par boulonnage sur des raccords métalliques en étoile réalisés sur mesure. Le recouvrement extérieur du dôme était en textile technique phonique et 100% occultant noir / argent. Il a dû être cousu pour une facilité de montage et de démontage mais nous avons dû l'agrafer aux tasseaux pour assurer son maintien sur la couronne extérieure. Le recouvrement intérieur était un textile également occultant M1 blanc agrafé en haut et en bas sur les tasseaux de la structure bois. Défaut : L'agrafage a beaucoup allongé le temps du démontage pour revenir à des tasseaux propres pour leur réemploi.

Séparabilité des matériaux

Réduction des chutes de production

Le recouvrement intérieur était un textile occultant M1 blanc de 240 cm de large. Nous avons exploité la largeur totale de la laize de tissu avec très peu de perte de matière.

Technique utilisée

4. Optimisation de la logistique

Transport optimisé

Volume : moins de 20m3 1 transport en camion de l’atelier au lieu d’accueil avec de l'outillage transporté pour poursuivre la fabrication sur le lieu d'accueil.

5. Réduction de l’impact environnemental de la phase d’utilisation

Projet à très faible consommation énergétique

6. Optimisation de la durée de vie du projet

Réemploi ou réutilisation anticipés

Les parties vitrine, mobilier, matériel électrique sont restées propriété du Musée à la fin du projet pour réemploi en interne.

Durée de vie du projet allongée

Nous avons pu donner notre structure géodésique en bois à l'association humanitaire Good Chance Theatre, pour s'en servir comme lieu d'accueil pour des femmes migrantes avec leurs enfants. Le régisseur de cette association a assisté au démontage de la géode. Les équipes du projet ont fait une passation de la méthode de montage. La couverture extérieure du dôme en textile n'a pas trouvé acquéreur mais a servi de patron pour une nouvelle couverture adaptée aux nouveaux usages du dôme.

Bilan

Réemploi à l'approvisionnement

10 %

Réemploi à la fin du projet

70 %